Douces Nuits

Absinthe de folie, Fioles d’ivresse et parfums enivrants ; Danse de ta vie Espiègles rondes sans fins. Douceurs, vertes comme de la chair, Laisse-moi croquer tous tes baisers On recommence, Encore, et encore. Là où nous mènent tes pas. Danse sans fin, vol sans voix C’est mon refuge ; ma …